mercredi 24 septembre 2008

La théodicée du Dieu "CAPITAL"


Notre époque, et c'est tant mieux, vit la régression des pratiques religieuses, tout au moins en ce qui concerne les contrées occidentales. La visite du pape n'y changera rien, elle a d'ailleurs levé moins de foules que celles de son prédécesseur malgré le soutien de notre président, excommunié de facto puisque divorcé.
Là n'est ni mon problème, ni mon sujet car même si mon oxymore préféré consiste à affirmer que j'ai de plus en plus foi en mon athéisme je veux parler aujourd'hui d'un autre Dieu.
_
Observant la toute puissance du nouveau Dieu occidental, le Dieu "CAPITAL", je me suis amusé à en rechercher une théodicée, parallèle à celle à laquelle s'exercent, depuis des siècles, les docteurs en théologie catholique.
Ces braves gens ont toujours su nous démontrer que, si leur Dieu toléra les massacres de la Saint-Barthélémy ou de la Saint-Glinglin, les inquisitions, les naufrages, les ouragans,les tsunamis et mes hémorroïdes, c'était pour notre bien, les desseins du Père étant aussi impénétrables que la vierge Marie.

Bon, mais quel rapport avec le "CAPITAL" me direz vous. Et bien, c'est la même chose. Une autre théodicée (bon, vous le sortez votre dictionnaire!), tout aussi fumeuse s'applique à ce nouveau Dieu.
Par exemple, vous croyez que la précarité qui s'étend, de jour en jour, sur une population grandissante de nos concitoyens est due au capitalisme. Que nenni, elle est salutaire et bienfaitrice car elle démontre l'urgence de sacrifier chaque instant de notre existence à nourrir l'économie, avec notre labeur, notre sueur, nos soins constants pour échapper, justement, à cette précarité des fainéants et des rebelles.
Vous pensez qu'il est juste de faire grève, pour obtenir des réductions de peine, cette peine de chaque jour, celle qui rend bossu, malade, cancéreux, souffreteux et pauvre. Que nenni, car ainsi vous risquez de détruire votre outil de travail, celui qui vous nourrit et nourrit vos enfants. Il vous faut accepter d'engraisser les propriétaires, les capitalistes, les boursiers, les rentiers, car sinon les miettes que vous obtenez seront orientées vers d'autres cieux, vers d'autres pauvres.
Vous pensez que les riches ne paient pas assez d'impôts. Malheureux! Vous voulez donc que les capitaux français partent en Suisse? C'est pour votre bien que nos dirigeants pondent des lois qui protègent le Dieu "CAPITAL" car qu'adviendrait-il de vous si ce nouveau Dieu allait exploiter d'autres pauvres?

Je continue?

Réfléchissez vous mêmes! Je ne donne plus que le début des phrases:

Vous pensez qu'il est indécent de donner 200 millions d'euros à Tapie. Que nenni...
Vous pensez qu'il est scandaleux de donner 700 milliards aux banques américaines qui ont mis 100000 personnes à la rue. Que nenni...
Vous pensez que doter un dirigeant, qui vient de couler votre usine, d'un parachute doré, c'est incroyable. Que nenni...
Vous pensez qu'il ne faut pas privatiser la Poste. Que nenni...

Eh, les mecs, vous ne pensez pas que ça commence à bien faire?
Que nenni dites vous?







3 commentaires:

papimougeot6233 a dit…

Que voila un billet complet et complexe. Tout d’abord une réflexion sur ce Dieu qui : « toléra les massacres de la Saint-Barthélémy ou de la Saint-Glinglin, les inquisitions, les naufrages, les ouragans, les tsunamis et mes hémorroïdes, c'était pour notre bien, les desseins du Père étant aussi impénétrables que la vierge Marie. »
Il faut préciser que rien dans les écrits n’y fait référence et que ces massacres ne sont que l’œuvre des autorités vaticanes de l’époque et ce à des seules fins politiques et mercantiles. Pour certains autres éléments, ce sont surtout les conciles de Nicée et Trente qui en ont défini les règles (lors du choix, entre autres, des évangiles à prendre en considération.
Pour ce qui est de la Vierge, nous avons là un débat théologique qui oppose différentes conceptions de sa virginité ou non, de son accord préalable ou non et des possibilités biologiques de la femme à rester vierge (tout dépend si l’on parle du problème physique, possible, ou psychique). Mais n’oublions pas que les premiers à en parler furent les évangiles écrits en hébreu ou en grec et ce entre 50 et 120 ans après la disparition des principaux intéressés, la Vierge et son fils. Les faits n’ont donc été retransmis que par une tradition orale qui était quant à elle en araméen ! Je ne suis pas de ceux qui supputent et laisse aux théologiens le soin de débattre, n’oublions pas que c’est leur seule raison d’être.

Vous revendiquez votre foi en votre athéisme (je vous félicite pour cet oxymore, le meilleur que j’ai lu ou entendu depuis longtemps) mais cet athéisme n’est ‘il pas aussi une forme de religion ? En effet, je pense que vous croyez donc au cycle de l’évolution darwiniste qui semble la plus logique et dont nous avons maintes preuves au travers de l’évolution des espèces. Donc, au travers de votre mort, votre corps donnera naissance à de nouvelles formes de vies qui en nourriront d’autres et ainsi le cycle éternel de la vie continuera (c’est l’un des thèmes abordé dans « la Genèse » et « la Théogonie ». Pour être plus matérialiste, vous pouvez demander à être incinéré et dans ce cas la combustion de votre corps dégagera de l’énergie et de nouveaux gaz nécessaires à la continuation de l’espèce (« rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme »), je suis curieux mais aimerais avoir votre opinion.

Pour ce qui est de votre analyse du Dieu Capital, je suis d’accord avec vous. Mais on peut analyser de la même manière le Dieu Communisme ou tout autre système. Vous êtes un érudit, cela se voit et vous devez savoir qu’une théorie écrite n’est jamais applicable dans les faits. Marx et Hegel se « retourneraient dans leurs tombes » s’ils voyaient ce qui a été fait de leurs écrits. Je pense, mais c’est là mon avis personnel que tous les systèmes appliqués ne l’ont été que dans le but de faire profiter une minorité qui avait le pouvoir et l’argent et désirait conserver les deux. J’aime l’Histoire et ai constaté que cet état de fait existe depuis la plus haute antiquité. J’aimerais avoir votre avis sur cette idée car on ne peut débattre d’une opinion qu’avec quelqu’un qui sait poser un regard critique sur vos idées. C’est à mon avis le seul moyen d’avancer et n’oublions pas que si l’on n’avance pas, on régresse.

Merci pour votre réponse.
PS : c’est un ami d’école à vous qui m’a transmis l’adresse de votre blog et je lui en suis gré car il m’a permis de rencontrer au travers vous quelqu’un qui a des opinions différentes et proches et sait les expliquer simplement tout en restant « insaisissable ».

Papimougeot6233

ZABULLE a dit…

Comme je ne sais pas, sur mon blog, et c'est un comble, comment on répond à un commentaire de visiteur, Je dirai simplement à Papimougeot que j'aime beaucoup son analyse et que si je ne réponds pas en détail tout de suite c'est par manque de temps. J'espère pouvoir y revenir plus tard.
Nota: je crois savoir qui est Papimougeot .... n'est ce pas Michel?

papimougeot6233 a dit…

Re - Bonjour,

Oui, c'est bien Michel. Il n'empêche que cette analyse m'intéresse fortement et que c'est avec beaucoup d'intérêt que je vais étudier de façon plus approfondie ce blog. J'ai toujours su que Bernard était un gars bien (normal depuis le temps que je le connais) mais là il m'a orienté vers un blog où je peux rencontrer l'un de ses camarades qui, bien qu'ayant certainement des opinions qui divergent des miennes sur certains sujets, peut m'amener à plus approfondir mes recherches et mes connaissances. Pour moi la lumière ne se fait pas au travers d'une vitre polie mais par dela les murailles que l'on parvient à franchir.
Papimougeot

Pages suivantes

Pour continuer la lecture vers d'autres billets plus anciens, cliquez sur le lien ci-dessus, à droite.